Avis sur la NudeBox

Étiquettes

,

  • Hello à tous !

Aujourd’hui, je vais vous parler de ma première box beauté : la NudeBox.

J’ai toujours connu le système des box mensuelles notamment grâce à la Birchbox. Cependant, je trouvais cela cher pour ce que c’était. Puis je me suis tournée vers le naturel et j’ai découvert de nouvelles box : Nuoo, Belle au Naturel ou encore Evidence.

Maintenant que j’ai pratiquement utilisé mon stock de maquillage et de produits beautés, je me suis dit que ce serait pas mal d’essayer une box par mois. J’ai choisi en fonction du prix de l’abonnement mensuel. La NudeBox est la moins cher : 18€, frais d’envoi compris.

Que trouve-t-on dans la box ?

J’éviterai de vous parler le principe d’une box car je pense que vous savez tous ce que c’est. Par contre, je vais vous parler des produits que nous y trouvons.

Chez NudeBox, vous recevez une box contenant 4 à 5 produits naturels, bios et non testés sur les animaux. Ils peuvent être en full size ou en miniature. Et la particularité de cette box, c’est qu’il n’y a pas que des produits beautés, il y a également des découvertes gustatives.

Je me suis donc abonnée fin avril et j’ai reçu la box de mai dont voici le contenu :

Autre particularité de la box, c’est son Nude Mag imprimé sur du papier à germer. En fait, vous plantez le papier dans la terre et après quelques jours d’arrosage, vous découvrez des plantes ! Je trouve le principe super sympa car aucun déchet au final !

Dans le Nude Mag, on te présente la box et ses produits. Tu as aussi droit à une recette (ce mois-ci c’était le sirop de rhubarbe) et le focus sur un produit. Il y a également trois photos des box du mois précédents publiées sur Instagram.

Les produits reçus

Sur 5 produits, j’ai eu deux découvertes gustatives :

  • Cœur en chocolat de chez Loving Earth au caramel. Ce chocalat est sans gluten, vegan, sans soja… mais il est au caramel ! J’ai beaucoup de mal avec le caramel. J’ai entendu que du bien sur cette marque mais malheureusement, je ne testerai pas cette fois-ci. C’est ma meilleure amie qui en hérite et qui m’en donnera des nouvelles. Produit en full size.
  • Cookie à la framboise de chez Freely. Ce cookie est 100% naturel, bio, sans gluten, sans lait et vegan. Produit en full size.

Et voici les trois produits cosmétiques :

  • un hydrolat à la fleur d’oranger de chez Cosmetisy. L’odeur est particulière. Je ne suis pas très fan de la fleur d’oranger mais je sais qu’elle fait des miracles sur la peau. Produit en full size.
  • un savon artisanal réalisé à la main « Perle Rouge » de chez Le Jardin de Lilith. C’est sans doute le produit coup de cœur de cette box. L’odeur est à tomber par terre ! Cela sent la cerise. Produit en full size.
  • du pur beurre de karité de chez Institut Karité. Le produit a bien l’odeur du karité. Au vu de son petit format, il va être utilisé en tant qu’hydratant de mes lèvres avant de dormir mais aussi de mon tatouage. Produit en mini format.

En plus de ces 5 produits, j’ai un bon de réduction pour le site de chez Cosmetisy.

Valeurs des produits

  • Cœur en chocolat de chez Loving Earth au caramel : 1,99€
  • Cookie à la framboise de chez Freely : 2,45€
  • Hydrolat à la fleur d’oranger de chez Cosmetisy : 4€
  • Savon artisanal réalisé à la main « Perle Rouge » de chez Le Jardin de Lilith : 6,40€
  • Pur beurre de karité de chez Institut Karité : 6,50€

Donc la valeur de la box est de 21,34€ et je l’ai payé 18€ donc un gain de 3,34€.

Mon avis sur les produits

  • Cœur en chocolat de chez Loving Earth au caramel : je ne l’ai pas goûté. Je l’ai directement envoyé à ma meilleure amie. Rejeté.
  • Cookie à la framboise de chez Freely : pas mauvais du tout. Le goût de la framboise n’est pas trop prononcé, juste ce qu’il faut. Par contre, j’aurai préféré qu’il soit plus ferme. Je l’ai trouvé un peu mou pour un cookie. Validé.
  • Hydrolat à la fleur d’oranger de chez Cosmetisy : après un premier test, ce produit ira chez ma meilleure amie. L’odeur…C’est juste pas possible ! j’avais l’impression de sentir les toilettes….j’ai dû me laver le visage de suite après l’avoir utilisé. Rejeté.
  • Savon artisanal réalisé à la main « Perle Rouge » de chez Le Jardin de Lilith : l’odeur est vraiment divin. J’ai essayé de l’essayer pour le corps mais je déteste l’utiliser. Je n’aime pas l’effet sur ma peau au rinçage. Mais je vais continuer à l’utiliser pour le visage, le matin. Validé.
  • Pur beurre de karité de chez Institut Karité : au vu du petit format, je l’utilise le soir avant de dormir sur mon tatouage et sur mes lèvres. Et la peau absorbe bien le beurre. Je trouve ce produit de bonne qualité. Validé.

Mon avis global sur la box

Je suis déçue pour une première box, je l’avoue. Je m’attendais à quelque chose de surprenant et ce ne fut pas le cas. Un coup de cœur tout de même pour le savon. Sur 5 produits, j’en valide 3. Je n’élimine pas cette box de ma liste car j’aimerai lui donnerai une seconde chance plus tard.

Prochaine box à tester

Cela devait être celle de chez Nuoo mais il y a eu une promotion chez BiotyFull Box (9,90€ la première box et 39,90€ les deux suivantes). Je me suis dit que ce serait sympa de tester une box sur trois mois et cette promotion tombait bien.

Série : The White Princess (Starz)

Étiquettes

Hello everybody!

Aujourd’hui je vous parle de la mini-série The White Princess,qui a été diffusée entre le 16 avril et le 4 juin 2017.

De quoi cela parle ?

C’est la suite de The White Queen. C’est l’histoire d’Elizabeth d’York, fille de la Reine Blanche et du nouveau roi Henry VII d’Angleterre.

Les raisons qui m’ont poussé à regarder la série

Car c’est la suite de The White Queen que j’avais vraiment aimé…et que c’était de nouveau sur l’Histoire d’Angleterre.

Ai-je Aimé la mini-série ?

Dans l’ensemble oui car cela reste fidèle à l’Histoire tout comme la première mini-série. Cependant, je l’ai trouvé moins intéressante. Je n’étais pas impatiente de voir la suite car l’histoire trainait en longueur. On voit de suite que les moyens ne sont pas les mêmes pour les deux séries. The White Princess est moins imposantes que The White Queen que ce soit dans les décors ou les costumes.

Les faits les plus importants du règne d’Henry VII sont racontés mais je pense que cela vient aussi du jeu des acteurs. J’aurai aimé qu’ils gardent les mêmes notamment pour Elizabeth Woodville et Margaret Beaufort. Je n’ai pas du tout accroché à Essie Davies qui détruit complètement la prestation de Rebecca Ferguson. Quant à Michelle Fairley, déjà que je n’accrochais pas avec son rôle dans Game of Thrones, c’est pas ici qu’elle m’a fait changer d’avis.

Par contre, j’avoue que le changement d’actrice pour Elizabeth d’York était une excellente idée car je voyais mal Freya Mavor dans la nouvelle série. Jodie Comer a un bon jeu de rôle. J’aime bien sa prestation. Pas aussi spectaculaire que celle de Rebecca Ferguson, mais pas loin. J’espère la revoir dans d’autres productions.

Ai-je trouvé des défauts ?

Oui, notamment au niveau du casting. Mais aussi au niveau de l’histoire. La relation entre Elizabeth et Henry n’est pas assez approfondi.

Note

7/10

Critique de livre : Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une – Raphaëlle Giordano

Étiquettes

Bonjour à tous !

Aujourd’hui, je vais vous parler du dernier livre que j’ai lu :  « Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une » écrit par Raphaëlle Giordano.

Voici la 4ème de couverture :

 

J’ai vu ce livre pour la première fois chez Nature & Découverte. Le titre m’avait interpellé mais la 4ème de couverture ne m’avait pas emballé. Un peu plus tard, je suis retombée dessus à la Fnac alors que je cherchais un nouveau livre. J’hésitais entre « Trois amis en quête de sagesse » et celui-ci. J’ai finalement pris celui-là car finalement le sujet m’intéressait.

Le livre se lit bien car c’est en fait un roman sur le développement personnel. Le livre permet d’introduire plusieurs outils du développement personnel dans la quête de Camille pour une vie meilleure. Claude, le routinologue, lui donne des exercices à faire.

Dès les premières pages, je me suis sentie concernée par cela car j’avoue que ma vie actuelle n’est pas la meilleure. J’ai un travail qui ne passionne plus du tout mais malheureusement, je ne peux pas en changer car je sais que dans quelques années, je pourrai avoir un meilleur poste. De plus, j’ai un CDI ce qui n’est pas banale, avouons-le !

Tout au long du livre, j’ai comparé la vie de Camille avec la mienne, en me disant que je pourrai appliquer certaines choses à ma propre vie, sans la changer radicalement comme la sienne mais en l’améliorant, ce qui est déjà bien.

Ce livre ne va pas changer radicalement votre vie mais il va vous permettre de prendre conscience de certaines choses : ne voir que le côté négatif des choses, ne pas profiter du moment présent…et il va vous permettre d’instaurer de nouvelles pratiques : pensée positive, objectifs… ces petits riens qui peuvent améliorer votre vie quotidienne.

Par contre, la fin m’a un peu déçu. On sait que l’on va avoir un happy ending mais je trouve que tout sourit à Camille. Je trouve qu’elle n’a eu qu’une seule embuche et je ne trouve pas ça très réaliste. Mais bon…cela reste un roman !

A savoir que Raphaëlle Giordano organise avec sa sœur Stéphanie des stages de routinologie sur Paris. Pour plus d’information, rendez-vous sur son site.

Notes

7/10 à cause de la seconde partie.

Achats

Vous pouvez vous procurer le livre ici :

 

Série : The White Queen (BBC One)

Étiquettes

Hello everybody!

Aujourd’hui je vous parle de la mini-série The White Queen, qui a été diffusée entre le 16 juin et le 18 août 2013.

De quoi cela parle ?

En 1464, l’Angleterre est en guerre depuis neuf ans : c’est la guerre des Deux-Roses. Deux familles, les York et les Lancastre, s’opposent violemment pour s’emparer du trône.

Entre manigances, déceptions et trahisons, trois femmes — Élisabeth Woodville, Margaret Beaufort et Anne Neville — vont avoir un rôle déterminant dans l’histoire. Chacune va défendre à sa façon sa cause et celle des êtres aimés.

Les raisons qui m’ont poussé à regarder la série

Son aspect historique et surtout l’Histoire d’Angleterre. J’ai un faible pour l’histoire britannique depuis que j’ai regardé la série The Tudors. Je trouvais ça cool de voir comment cette famille est arrivée au pouvoir. Et puis, la Guerre des Deux Roses est intéressante.

Ai-je Aimé la mini-série ?

Dans l’ensemble oui car cela reste fidèle à l’Histoire. Par contre, le côté « magie » était un peu de trop mais cela fait parti des livres de Philippa Gregory dont la mini-série est inspirée.

Rebecca Ferguson est impressionnante en Elizabeth Woodville. Grâce à cette mini-série, j’ai découvert une actrice qui a un bon jeu de rôle. Le rôle d’Elizabeth n’est pas simple car elle passe par différentes épreuves et il fallait pouvoir incarner toutes les facettes de cette reine consort.

Le cast en général a bien été choisi je trouve. Chaque personnage était intéressant. J’ai appris à aimer Anne Neville puis à la détester tout comme Richard III.

La maitrise des sauts dans le temps a bien été maîtrisée et on suit l’histoire sans trop se perdre.

C’est une série que j’aime revoir de temps en temps. Actuellement, je regarde la suite de cette série The White Princess. Je la trouve moins intéressante. J’écrirais un article dès que la série sera terminée c’est-à-dire dans environ deux semaines.

Ai-je trouvé des défauts ?

Oui, notamment la partie sur la « magie » et surtout le côté religieux au possible de Margaret Beaufort. C’était soulant je l’avoue.

Note

8/10


Je vous rappelle que je suis sur iGraal et vous pouvez récolter un peu d’argent lors de vos achats sur le net. Mon article est ici et mon lien de parrainage ici.

Cure au jus de bouleau

Étiquettes

,

Bonjour à tous !

Je vais vous parler de ma cure de jus de bouleau que j’ai fait en mai.

J’ai découvert cette cure grâce à Lyla du blog Naturellement Lyla qui l’a faite l’année passée.

Pourquoi ai-je décidé d’en faire une ?

Alors je ne l’ai pas faite dans une optique de perte de poids. Je n’en ai pas besoin. Je l’ai faite pour nettoyer mon foie et voir si cela allait avoir un effet sur mes jambes. Je fais de la rétention d’eau malheureusement donc l’été c’est un calvaire pour moi. De plus, j’ai de la cellulite aqueuse !

Comment se passe une cure ?

Il faut boire trois cuillères à soupe de jus de bouleau mélangés à 1,5L d’eau. On peut rajouter du citron ou encore de la menthe.

Personnellement, c’était juste deux cuillères à soupe de jus de bouleau dans 1L d’eau avec un ajout de citron. Je ne pouvais pas faire autrement car je travaille. Je ne me voyais pas revenir chez moi le midi juste pour ça.

De plus, cette cure m’a forcé à boire 1L d’eau minimum dans la journée et honnêtement, cela passe tout seul.

Le goût est surprenant au départ mais on finit par s’y habituer.

La bouteille de jus de bouleau est à conserver au frais par contre.

Les effets sur moi

J’ai de suite eu les effets de la cure. Mon foie a été nettoyé mais mes intestins également ! J’ai remarqué l’effet sur ma peau aussi. Par contre, explosion de bouton ! Je pense que c’était aussi combiné à l’effet de l’eau thermale, suite à ma cure d’avril. Mais très vite, tout est revenu à la normal. Actuellement, j’ai quelques boutons dû à un dérèglement de mon cycle.

Pour les jambes lourdes…je ne pourrai pas vous dire car l’été n’a pas vraiment commencé. Concernant la cellulite, j’ai remarqué un légèrement changement avec moins de capiton.

J’ai aussi remarqué que cette cure m’a redonné la pèche avec un besoin en sommeil diminué…mais je dois avouer que je ne sais pas si c’est dû à cette cure ou à mon souci de thyroïde….

Je compte refaire cette cure à l’automne avec le changement de saison.


Je vous rappelle que je suis sur iGraal et vous pouvez récolter un peu d’argent lors de vos achats sur le net. Mon article est ici et mon lien de parrainage ici.

Cinéma : La Belle et la Bête

Étiquettes

,

Bonjour à tous !

J’ai enfin vu le dernier film de Walt Disney La Belle et la Bête, sorti le 22 mars dernier.

Synopsis

Fin du XVIIIè siècle, dans un petit village français. Belle, jeune fille rêveuse et passionnée de littérature, vit avec son père, un vieil inventeur farfelu. S’étant perdu une nuit dans la fôret, ce dernier se réfugie au château de la Bête, qui le jette au cachot. Ne pouvant supporter de voir son père emprisonné, Belle accepte alors de prendre sa place, ignorant que sous le masque du monstre se cache un Prince Charmant tremblant d’amour pour elle, mais victime d’une terrible malédiction.

Pourquoi ai-je voulu le voir ?

Le dessin animé de 1991 fait parti de mon enfance, comme pratiquement tous les anciens Disney (Le Roi Lion, Mulan, Cendrillon…) J’ai vu la bande annonce lorsque je suis allée voir Vaiana, la légende du bout du monde. Cela donnait envie honnêtement et d’après les critiques, le film était vraiment une adaptation du dessin animé.

mon avis

Il est vraiment fidèle au dessin animé que ce soit pour le décor ou pour les paroles mais aussi la musique ! J’avais l’impression de revoir le dessin animé et donc de retomber en enfance !

Tous les acteurs sont excellents même si on voit principalement Belle, jouée par Emma Watson. Les objets ont été bien représenté et si…réelle ! Lumière a toujours été mon favori…et bien dans ce film, il est aussi (il faudrait que je vois le film en VO pour admirer la performance d’Ewan McGregor et d’Ian McKellen).

Luke Evans représente très bien Gaston : insupportable et prétentieux ! cet acteur m’impressionne toujours autant avec ses changements de rôle !

La chanson qui m’a le plus touché est celle du générique chantée par Céline Dion « How Does a Moment Last Forever« .

La scène de la danse était celle que j’attendais le plus afin de voir s’ils avaient respecté le dessin animé ou s’il l’avait modifié. Alors au final, ils ont fait les deux : ils ont légèrement modifié car la Bête n’est pas effrayé de danser, il est même doué. J’ai quand même été émerveillé par cette danse.

J’ai bien aimé les rajouts de scène notamment celle à Paris où nous apprenons la vérité sur la mère de Belle.

Quant au rajout des personnages, tels que Cadenza et Mr Samovar, je trouve que ce n’était pas utile.

Je regrette aussi la non-présence de Zip dans des scènes cruciales telles que la libération de Belle et son père à la fin du film.

note

9/10


Je vous rappelle que je suis sur iGraal et vous pouvez récolter un peu d’argent lors de vos achats sur le net. Mon article est ici et mon lien de parrainage ici.

Mon gros projet de 2017 : mon tatouage

Étiquettes

,

Bonjour à tous !

Aujourd’hui je vais enfin vous parler de mon projet très perso de 2017 dont je vous ai vaguement parlé dans cet article : Bilan 2016 & Projets 2017. Je ne pouvais pas en parler sur le blog tant que ma famille n’était pas au courant. A présent, c’est chose faite.

Par avance, je m’excuse de la longueur de l’article…mais je ne pensais pas que j’avais autant de chose à dire !

Historique

Comme vous le savez peut-être, j’ai grandi en Polynésie Française, ma mère est de là-bas. J’ai donc grandi avec une vision des tatouages différente du monde occidental où il y a encore peu c’était vu péjorativement.

En Polynésie, le tatouage est ancré dans la culture. D’ailleurs le mot « tatouage » trouve sa racine en Polynésie. Le mot polynésien est « tatau » = « frapper ». James Cook a traduit ce mot en « tattoo » en anglais.

Le tatouage traduit « ce qu’il y a de plus profond dans l’homme » car il permet de raconter le passé et le futur d’une personne. C’est sa carte d’identité en quelque sorte. Chaque tatouage a donc une signification. Il ne faut donc pas choisir un symbole à la légère.

Cet article est assez intéressant sur la signification d’un tatouage en Polynésie : La renaissance et la réinvention du tatouage polynésien

Parcours

J’ai voulu un tatouage à la fin de mon adolescence…peut-être parce que mes copines d’école se faisaient tatouer….et toujours au même endroit : le bas du dos. Par contre, je refusais de le faire ici. Au départ, je voulais le faire en haut de l’omoplate, puis à la cheville mais toujours à un endroit où je ne le verrai pas. Pourquoi ? Parce que les gens disaient que l’on finissait par s’en lasser. Heureusement (et malheureusement pour moi à l’époque), mes parents ont toujours refusé que j’en fasse un. Ils étaient encore bloqué par la représentation du tatouage : prison, rebelle, frein pour trouver un travail…

J’ai abandonné l’idée pendant 2 ans avant de connaître une polynésienne à la faculté. Elle s’est faite tatouer par un Marquisien en France et ses tatouages sont juste sublimes ! Je vous laisse le nom de sa page Facebook où vous pourrez observer son œuvre : Temenava Tattoo. Tiki fait des tatouages très fins et c’est ce que je voulais. J’ai donc repris mes recherches…puis abandonner suite à des « problèmes » dans ma vie.

Et puis je m’étais donnée un objectif : je me ferai tatouer la cheville droite dès que mes problèmes de santé à cet endroit seraient résolues…sauf que j’étais trop confiantes et mes problèmes, je les ai encore aujourd’hui !

Mais je pense que je me voilais la face…et que je repoussais l’inévitable…à cause du regard de ma famille. J’avais peur de les décevoir.

Décision prise & dessin

Il y a deux ans, j’ai rencontré une fille à mon travail qui porte plusieurs tatouages. Et nous avons commencé à en discuter et finalement il y a un an, j’ai rencontré une fille qui est devenue une amie proche maintenant et qui a trois tatouages qui ne se voient pas…Sauf si on regarde bien. Et c’était ça que je cherchais au final : un tatouage simple que je pouvais, si je voulais, le cacher.

Je me suis donc mise à chercher mon motif…car un tatouage part toujours d’un motif, n’est-ce pas ? L’idée : entrelacer mes cultures : bretonnes et polynésiennes. Bon…j’aurai pu mettre chinoise au lieu de polynésienne mais à l’heure actuelle, c’est plutôt la Polynésie que je voulais représenter. J’ai cherché…et cherché…et j’ai enfin trouvé un motif sur Google Image :

Le triskel représentait parfaitement la Bretagne et l’hibiscus la Polynésie ! Pour les gouttes et le papillon, je ne savais pas si j’allais les garder. Vous me direz que ce n’est pas très polynésien l’hibiscus…je suis d’accord. Mais j’aimerai être tatoué par un polynésien pour cela. Cela est important pour moi.

J’ai donc présenté mon projet à mon amie et elle en a parlé à son tatoueur. Il était partant pour me le faire. Bon ça c’était en novembre….et au final je l’ai fait début mars ! (problème d’emploi du temps et d’argent !)

Séance de tatouage

Donc la personne qui m’a tatoué se situe à Plan de Cuques. Son salon s’appelle Piouns Tattoo. Jean-Marc est vraiment à l’écoute de ce que tu veux faire. Je lui ai dit que finalement, je ne voulais pas le papillon. Pour les gouttes, c’est lui qui voyait si cela le faisait pas. Au final, il ne le fera pas, ce qui n’est pas plus mal.

J’ai décidé de faire le tatouage sur le poignet gauche en interne. Nous avons donc déjà regardé la taille du tatouage. Je ne voulais pas qu’il soit trop imposant mais pas non trop petit sinon avec le temps, cela va ressembler à un paquet informe ! Au final, mon tatouage fait 6 cm de haut.

La taille a été donc choisi maintenant c’est parti pour le tatouage ! Il m’a installé sur une chaise où le repose bras a été couvert de cellophane. Il m’a désinfecté la peau avant de poser le calque. Il m’a laissé choisir également l’encre : j’ai choisi le noir que l’on utilise pour les tatouages polynésiens.

J’avoue avoir redouté la séance…avoir peur de ne pas supporter l’aiguille sur la peau…et bah cela a été honnêtement. J’ai tiqué lorsqu’il est passé sur le tendon et quand il a insisté à certains endroits. Mais dans l’ensemble, je n’ai pas trop ressenti de douleurs. Ce n’était pas une partie de plaisir je l’avoue. En fait, dès que la douleur se faisait ressentir, je respirai profondément. Et cela a fonctionné.

Les soins

A la fin du tatouage, il me l’a nettoyé, hydraté et posé un cellophane pour éviter la pollution et surtout le rejet d’encre. Jean-Marc m’a donné des conseils : nettoyer au bout de deux heures avec un savon doux et hydrater ; dormir avec un cellophane pour éviter de tâcher mes draps ; laisser à l’air libre le plus possible ; nettoyer deux fois par jour avec un savon doux ; ne pas gratter ; ne pas aller à la piscine…bref les conseils habituels.

Quand il a su que je n’avais pas encore acheté la crème hydratante (généralement en conseil Bepanthen), il m’a donné un pot de crème de la marque The Aftercare Company. Il est à base d’huile d’olive, de calendula mais aussi d’huile essentielle d’arbre à thé et de lavande.

Donc j’ai suivi ses conseils à la lettre : lavage après deux heures, laisser à l’air libre, hydrater…

Le premier soir, le tatouage a dégorgé (j’ai d’ailleurs fait un cauchemar : me réveiller en n’ayant plus aucun tatouage…ouais…ouais…) mais il ne me tiraillait pas. Comme je l’ai fait le samedi, j’ai pu le laisser à l’air libre le dimanche et le lundi (je travaille du mardi au samedi matin). J’ai dormi avec le cellophane trois nuits de suite pour être sûre de ne pas tâcher mes draps. Il n’a pas dégorgé la troisième nuit.

Pour l’hydratation, j’hydratais dès que ma peau tiraillait. Il ne fallait pas non plus trop hydrater pour éviter que le tatouage s’étouffe.

Je redoutais également les démangeaisons…au final, il ne m’a trop démangé…sauf là où le tatoueur avait insisté. Ma technique : gratter autour du tatouage…bon ma peau était rouge mais au moins je ne touchais pas au tatouage en lui-même.

Il m’a fallu 15 jours pour que le tatouage cicatrise. Voilà à quoi il ressemble à l’heure actuelle :

Réactions de l’entourage

Pour ceux qui étaient au courant de mon projet, ils m’ont demandé direct le mardi de leur montrer le résultat. Pour les autres, ils ne l’ont pas remarqué de suite…De plus, depuis plus d’un mois, je porte une montre FitBit au poignet gauche, ce qui le cache partiellement. A chaque fois, ils m’ont demandé la signification du tatouage…ils ne connaissaient même pas le triskel…bref…mais en général, ils m’ont dit qu’il était simple et bien réalisé.

Quant à ma famille…une de mes cousines m’a soutenu d’un bout à l’autre car elle en a déjà plusieurs. Elle m’a surtout soutenu pour le regard de ma famille. La première a le savoir fut ma Mamie. J’avoue avoir eu peur de sa réaction car son avis est très important pour moi (je parle davantage de sujets personnels avec elle qu’avec ma mère). Je le lui ai avoué au téléphone dans une rapide discussion. Sa réaction : « Je sais que tu en voulais un depuis des années. Tu l’as enfin fait, je suis ravie pour toi. » Et elle a été curieuse…je l’ai vu le week-end suivant et on en a discuté. Elle a trouvé mon tatouage discret et très joli.

Ensuite…mes parents…à l’heure actuelle, je vis une relation un peu compliqué avec eux. Pas dans le genre « je ne veux plus leur parler » mais ils m’étouffent un peu, je l’avoue. Depuis que mon frère ne nous parle plus, je suis un peu leur seul enfant, donc tout l’amour qu’ils ont, est reporté sur moi. Je ne m’en plains pas…enfin un peu car c’est étouffant. J’ai beau avoir 28 ans, quelque fois j’ai l’impression d’avoir 18 ans…Bref ce n’est pas le sujet de l’article. Ils ont découvert mon tatouage par hasard, en le voyant en fait. Les réactions furent….marrantes dans un sens.

Mon père : « c’est permanent ? Toi tu t’es faite tatouée ? » On n’en a plus parlé…cela a duré 2 minutes.

Ma mère : « Tu t’es faite tatoué ? mais c’est pas bon pour la santé…c’est vrai qu’il est joli. Tu n’as pas eu trop mal ? »

Voilà ! Voilà ! Ma mère m’a dit que mon père n’en a pas parlé avec elle. Par contre, elle m’a dit que si j’adoptais un lapin (oui oui nouveau projet), j’allais l’achever ! Bref…

2 mois plus tard

Je ne regrette pas mon tatouage car il est discret et surtout il me correspond. J’ai enfin compris que je le faisais pour moi et pas pour les autres.

De plus, s’il faut que je le cache pour X raisons, je sais que je le pourrai : bracelet ou encore crème de camouflage.

Vais-je en faire un autre ? Il se peut que oui. Pas que je sois devenu accro mais j’aimerai avoir mon tatouage polynésien. Peut-être lors de mon voyage à Hawaii…qui sait !


Je vous rappelle que je suis sur iGraal et vous pouvez récolter un peu d’argent lors de vos achats sur le net. Mon article est ici et mon lien de parrainage ici.

Avis : le masque à l’amande pour les pieds de chez Sephora

Étiquettes

, ,

Bonjour à tous !

En ce moment, j’ai envie de tester pleins de nouvelles choses notamment en beauté. Prochainement, je commanderai une box beauté par mois pour tester.

En attendant, j’ai enfin testé le masque à l’amande pour les pieds de chez Sephora.

Je vous avoue que je ne suis pas du tout fan des masques en tissu pour le visage mais j’ai voulu donner leur chance aux autres masques notamment pour les pieds et les mains.

Donc, j’ai essayé celui pour les pieds.

Première impression : le masque sent divinement bon ! une odeur entêtante !

Pour les enfiler, rien de plus simple : enlever la bande adhésive et l’enfiler comme une chaussette. Pour fermer, il faut coller la bande adhésive. Et on se détend pendant 20 minutes.

Personnellement, j’ai laissé poser pendant 30 minutes car j’avais le temps et que ce n’était pas désagréable.

Après avoir enlever les chaussettes, j’ai massé pour faire pénétrer l’excédent de soin.

Résultat : ma peau était effectivement bien hydratée et toute douce ! Par contre, pas assez hydratant pour le talon.

Sur le site de Sephora, ils disent qu’il faudrait l’utiliser 1 fois par semaine ou en programme de 3 à 6 semaines à raison de 2 fois par semaine. Cependant, je ne m’appelle pas Crésus et je n’ai pas les moyens de me payer autant de masque.

Parlons du prix d’ailleurs. Je trouve que 3,95€ pour l’utilisation d’un masque est élevé. Si on n’avait que ce soin, cela pourrait aller mais étant donné que l’on ne s’occupe pas que des pieds, cela peut devenir rapidement cher.

Je pense que je vais en racheter et en faire de temps en temps. Il faudrait surtout que j’hydrate mes pieds tous les soirs avant d’aller dormir ! Cela ne peut leur faire que du bien !


Je vous rappelle que je suis sur iGraal et vous pouvez récolter un peu d’argent lors de vos achats sur le net. Mon article est ici et mon lien de parrainage ici.

Bilan 3 mois de la cure de chez Oenobiol

Étiquettes

, ,

Bonjour à tous !

Je reviens aujourd’hui pour mon article sur le bilan de la cure de 3 mois de chez Oenobiol que je vous avais présenté le 11 mars dernier (article ici).

oenobiol

Pour rappel, ce complément est à base de Vitamine B2, B3, B6 et B8 et aussi d’huile de pépins  de courge.

Dès le premier mois de la cure, j’avais constaté un effet sur mes cheveux. Ils étaient plus forts et plus brillants.

Pour la pousse des cheveux, je n’ai pas vraiment constaté d’accélération par contre, un gros point positif sur la chute. J’en perds beaucoup moins qu’avant la cure.

Je pense que je ferai une cure comme celle-ci deux fois par an : au printemps et à l’automne. Cela ne peut faire que du bien à mes petits cheveux qui veulent devenir longs !


Je vous rappelle que je suis sur iGraal et vous pouvez récolter un peu d’argent lors de vos achats sur le net. Mon article est ici et mon lien de parrainage ici.

28 choses sur moi

Bonjour à tous,

A l’occasion de mes 28 ans, je vais partager avec vous 28 choses sur moi.

1. J’ai vécu 15 ans en Polynésie Française.

2. J’ai fait de la danse classique pendant 4 ans et je voulais devenir ballerine


3. Je suis Eurasienne : moitié-chinoise et l’autre moitié c’est un mélange de breton, catalan et de quercinois.

4. Je déteste mon prénom ! J’ai abandonné l’idée de le faire changer à l’état civil pour ne pas faire de la peine à mes parents et ma grand-mère maternelle.

5. Je m’intéresse de plus en plus au bouddhisme et à la culture asiatique.


6. La Bretagne est une région où je me sens vraiment chez moi. C’est mon petit coin de Paradis !


7. Je suis apolitique. La politique me donne de l’urticaire. Par contre, je fais mon devoir de citoyenne.

8. J’ai des soucis de santé depuis ma naissance mais qui se sont aggravés depuis 2013.

9. J’ai envie d’adopter un chat.


10. Je suis dans les loisirs créatifs depuis septembre 2015 (canevas, broderie, scrapbooking, carterie…)

11. Je voulais entrer dans l’armée de l’air ou la marine. Mais avec mes problèmes de santé que j’ai depuis ma naissance, je n’aurai jamais été accepté, à mon grand désespoir.


12. Les Arcs représentent mon deuxième coin de Paradis. Je m’y ressource toujours.


13. J’ai des goûts musicaux éclectiques. Si une chanson me plaît et me parle, je vais l’aimer que ce soit du jazz, du rap ou encore du R’n’B.


14. J’aimerai visiter plusieurs endroits notamment : le Taj Mahal (Inde), la Cité Interdite (Chine), Fushimi Inari-taisha (Japon), le Golden Bridge (San Francisco), le Machu Picchu (Pérou).


15. Métiers que j’aurai voulu exercer : vétérinaire ou infirmière de bloc opératoire. Pour le premier, je n’ai pas été reçu en prépa et pour le second, mon état de santé ne me le permet plus.


16. J’ai eu la chance de passer mes week-ends d’enfance sur un voilier de 10 mètres. Je n’en ai pas assez profité et je le regrette (mon père m’avait pourtant prévenu).


17. J’ai énormément de mal à trouver une robe qui me va…malgré les dires des vendeuses, tout ne me va pas…mes copines ont été le témoin de ces tentatives ! Les robes en babydoll sont celles qui me vont le mieux.


18. Je suis très casanière…et j’essaye de vaincre cela.

19. J’ai toujours voulu apprendre la guitare…Vais-je un jour sauter le pas ?


20. Je connais ma meilleure amie depuis mes 8 ans.


21. J’aimerai vivre au Canada.


22. Je suis plus une sérivore qu’une cinéphile. C’est pour ça que vous verrez plus de critique de série que de film sur le blog.


23. J’ai de la cellulite aqueuse alors que je suis mince. Et j’ai même des vergetures alors que je n’ai jamais eu de variation de poids.

24. Je suis une omnivore et je ne compte pas changer. En tant qu’être humain, je pense que l’on peut manger de tout tant que l’on est raisonnable. J’ai d’ailleurs déjà écrit un article dessus. (lien)

25. J’aimerai apprendre le tir-à-l’arc.


26. J’aimerai faire le maximum de parcs d’attraction notamment Port Aventura, Le Parc Astérix, Europa Park et les parcs d’Orlando.


27. J’aimerai vraiment être bilingue et parler couramment l’anglais. Je regrette de ne pas savoir parler le hakka qui est la langue parlée dans le sud de la Chine et en Polynésie. (si vous souhaitez en savoir plus, c’est par ici.)

28. Pour la dernière chose sur moi : je me suis faite tatouée en mars dernier. Un projet qui me tenait à cœur depuis plus de 10 ans et que j’ai enfin réalisé ! Il représente mes origines : la Bretagne et la Polynésie.


Note : toutes les photos proviennent de Google Image sauf le tatouage et les monuments à visiter.


Je vous rappelle que je suis sur iGraal et vous pouvez récolter un peu d’argent lors de vos achats sur le net. Mon article est ici et mon lien de parrainage ici.